Accueil LOUPIC : le Pic Saint Loup et villages alentour

Loupic en sommeil

Infomaniak. Bonjour,

Mes meilleurs vœux pour cette année 2014 qui vient de démarrer : santé en priorité, projets et réussites, joies…

Cette fois-ci, la Lettre de Loupic est plus personnelle.

Pour moi (et Loupic), l’année commence avec la décision (difficile) de mettre Loupic en sommeil.
Il reste accessible, mais plus d’animation, plus de mises à jour, plus d’agenda...

Le rapport intérêt/contraintes du projet de Loupic a diminué pour moi. L’effort d’animation pour le redynamiser est trop important avec mes moyens actuels.
D’autres sollicitations familiales, professionnelles, associatives, passions… sont en concurrence chronophage et énergivore. Et je souhaite m’y consacrer plus pleinement, permettre à d’autres projets de germer en 2014.

Il y a pourtant plein de motifs de satisfaction :

  • avoir créé cet espace participatif,
  • l’avoir pas mal « rempli »
  • avoir acquis une belle notoriété (Loupic, pas moi !),
  • avoir tenu 10 ans,
  • avoir rencontré et avancé avec plein de gens passionnants …

Mais au moment de lever le pied, en regard de l’objectif de créer un site internet libre et ouvert à tous sur une ligne éditoriale de partage de connaissances et d’informations, de services, de mise en valeur de notre territoire…, j’abandonne la communication positive pour souligner quelques aspects en deça de mon rêve de Loupic, la « bouteille à moitié vide ».

  • n’avoir pas suffisamment motivé d’internautes/habitants à être actifs, à participer à l’éditorial, aux forums, à l’association… N’avoir pas avoir suffisamment sorti de la passivité les visiteurs du site et abonnés à la Lettre mensuelle malgré une bonne audience. Communication trop à sens unique.
  • n’avoir pas su travailler avec les déjà militants de la participation, de la coopération, de l’alternative…
  • n’avoir pas su attirer les professionnels (tourisme, commerçants…) pour leur publicité,
  • ne pas avoir obtenu le soutien des institutionnels,
  • ne pas avoir réussi à plus contribuer aux rencontres des différentes « tribus » du territoire, de mettre en place une « auberge espagnole » d’amoureux du territoire spontanés et/ou savants,
  • ne pas avoir trouvé sa place entre les sirènes des réseaux sociaux et autres services internet monopolistiques « gratuits »,
  • ne pas avoir réussi à mettre en place un « modèle économique » qui permettrait de continuer en toute indépendance,
  • ne pas avoir su/pu mettre l’effort d’animation nécessaire pour activer la dynamique,
  • ne pas avoir su/pu créer une équipe qui permette à Loupic de survivre à mon départ,

    En "creux", c’est une définition du projet Loupic !

Tout est dans les « pas assez ». Sur chacun de ces points, il y a eu des satisfactions, souvent très grandes, mais pas (encore) assez.
Je n’ai pas envie que Loupic ne soit que le blog d’un technophile avec plus ou moins pignon sur la toile. Ce qu’il tend à devenir depuis quelques temps.
Après des années « fastes », le noyau dur des contributeurs de Loupic n’est plus suffisant, aléas des investissements associatifs et bénévoles.
Pour moi, Loupic n’a de sens que par et pour les vrais gens dans la « vraie vie » de notre vrai territoire.

Le repos porte conseil. Je continue à réfléchir, à me tenir à l’écoute des idées et d’initiatives du territoire.

Merci de votre attention.

Bonne continuation.

Luc

Articles des sites Internet pour Prades le Lez

28 Articles publi�s r�cemment sur ce site

0 | 10 | 20

  • Ecologistes de l’Euzière ... le figuier (suite)

    7 février 2007, par Les Ecologistes de l'Euzière
    Fig.5 : La fleur femelle dans l'arbre mâle et dans l'arbre femelle
    L'arbre mâle
    Les styles des fleurs femelles sont courts, à peu près de la longueur de l'ovipositeur. L'oeuf est déposé près de l'ovule. Les tissus avoisinants se développent comme s'il y avait eu fécondationet seront consommés par la larve. La fleur est devenue une galle.
    A la maturité de la figue, dont les parois sont alors peu sucrées, les insectes sont adulltes.
    Si les fleurs mâles sont bien développées et portent des (...)
  • Ecologistes de l’Euzière Le figuier

    7 février 2007, par Les Ecologistes de l'Euzière
    Comment s'établit l'équilibre entre graines et insectes ?
    En brûlant les étapes pour comprendre le rapport entre figuier et blastophage, nous avons laissé derrière nous bien des questions sans réponse.
    Celle-ci par exemple : de l'oeuf de blastophage ou de la graine du figuier, qui l'emporte ?
    Si c'est l'insecte, que devient la plante ?
    Et si c'est la plante, que devient l'insecte ?
    Or sans lui pas de pollinisation et, à terme, plus de figuier. Le dédit de l'un des partenaires serait fatal à (...)
  • Ecologistes de l’Euzière Le blastophage

    7 février 2007, par Les Ecologistes de l'Euzière
    Fig.1 : Le pollinisateur du figuier,
    Blastophaga psenes L. ou blastophage, est un insecte parent des guêpes et des abeilles, un hyménoptère de la famille des Agaonides. Le figuier ne peut être pollinisé naturellement que par le blastophage et le blastophage ne peut se reproduire en dehors des fructifications du figuier : aucun des deux n'existerait sans l'autre. Chaque espèce de Ficus possède un pollinisateur spécifique, appartenant à la même famille : à quelques exceptions près, chacune (...)
  • Ecologistes de l’Euzière La figue

    7 février 2007, par Les Ecologistes de l'Euzière
    Avez-vous déjà vu une fleur de figuier ? Et en avez-vous jamais senti le parfum ? Si vous répondez oui, c'est que vous connaissez déjà l'histoire. Si vous répondez non, vous ne la connaissez pas. Dans tous les cas, ce qui suit va vous intéresser.
    Un fruit sans fleur ? Ca n'existe pas.
    Il n'y a pas de fruit qui ne provienne d'une fleur. Il peut y avoir des fruits sans graines (banane, ananas), ce qui paraît déjà être contre nature, mais il n'y en a pas sans fleur. Il faut ordinairement que (...)
  • Ecologistes de l’Euzière Schema des organes floraux du figuier

    7 février 2007, par Les Ecologistes de l'Euzière
    Il est essentiel, si l'on veut comprendre, si peu que ce soit, la biologie du figuier, de se rappeler que les états sous lesquels sont représentés les fleurs dans les schémas ci-dessus, états qui sont ceux de la maturité sexuelle de la fleur, ne sont pas atteints simultanément par les fleurs femelles et les fleurs mâles de la même figue. La fleur femelle est sexuellement mûre au moment de la réceptivité* de la figue, alors que la fleur mâle est à l'état d'ébauche difficile à identifier. Les (...)
  • Ecologistes de l’Euzière La figue, son "moucheron" et le figuier

    7 février 2007, par Les Ecologistes de l'Euzière
    Sommaire :
    Le figuier et sa famille
    Schéma des organes floraux du figuier
    La figue
    Le blastophage
    Le figuier
    Glossaire
    Le figuier et sa famille
    Le figuier est une espèce* végétale dont le nom latin est Ficus carica L.
    Il appartient à la famille des Moracées, laquelle doit son nom au mûrier, Morus alba L., qui en est le type. La figue se présente comme "une mûre à l'envers" : les organes sexuels sont disposés à l'intérieur du réceptacle*. Il existe des Moracées chez lesquelles la situation (...)
  • Ecologistes de l’Euzière Flore et faune de l’étang de Thau

    7 février 2007, par Les Ecologistes de l'Euzière
    Sur ce page, vous allez pouvoir télécharger différentes descriptions ou clefs de détermination permettant de trouver les noms de vos trouvailles.
    Télécharger et utilisez : si vous voulez la réproduire, ayez la gentillesse de citer les auteurs : Les Ecologistes de l'Euzière.
    Clef des plantes de la sansouire des alentours de l'étang de Thau (9 pages, 330 Ko).
    Clef des principales espèces d'invertébrés (21 pages, 180 Ko).
    Clef simplifiée des espèces animales les plus courantes de l'étang de (...)
  • Ecologistes de l’Euzière Grippe aviaire : la decouverte sur le terrain continue !

    14 mars 2006, par Les Ecologistes de l'Euzière
    La grippe aviaire et les sorties pédagogiques dans la nature :
    pour une école de la vie !
    La grippe aviaire, détectée récemment en France chez des oiseaux sauvages, suscite des craintes dans le milieu enseignant en ce qui concerne l'organisation de sorties pédagogiques dans la nature.
    Les Ecologistes de l'Euzière souhaitent contribuer à une prise en compte sereine de ce problème, en faisant le point sur la probabilité de voir un individu humain contracter la maladie à l'occasion d'une (...)

0 | 10 | 20

RSS de Loupic News-Letter Page Facebook de Loupic Twittez Loupic

Vite dit vite su

Nous suivre

Au hasard

Articles récents

Dépêches récentes

Commentaires récents

©LOUPIC 2003-2021 | Participer | La Charte | Association PICLOUP | Loupic | CNIL n°1146276 | Contact | | Plan du site | Graphisme N.Héricourt